Mémé Mops

Masques larvaires / Jeux de matières

Création 2023 née d’un travail de laboratoire  proposé par la compagnie sur la saison 2021 - 2022.

Public visé :

En scolaire : du CP (éventuellement GS) au CM2.

En tout public : pour des plus petits accompagnés de leurs parents.

Volonté de croiser les publics (écoles et maisons de retraite).

Labo 1 en images (novembre 2021)

IMG_20211105_112816.jpg
IMG_20211104_172904.jpg
IMG_4710.JPG
IMG_20211107_130638.jpg
IMG_20211105_115004_resized_20211201_121231102.jpg

Présentation rapide du labo (comme une mise en bouche avant la création)

Laboratoire autour du masque larvaire sur les thèmes de l’enfance et de la vieillesse, avec aussi comme point de départ le personnage du Petit Mops de l’illustratrice et autrice Elzbieta.

 

Petit Mops : une figure inspirante

Petit Mops est un être en enfance, de celle d’un petit d’homme. Il ne parle pas, il a la posture verticale de l’humanité et cette forme larvaire forcément attachante où se décèlent à la fois son autonomie relative et une volonté de donner un sens au monde qui l’entoure et qu’il découvre.

« Un balluchon à l’épaule, Petits Mops trace son chemin, s’accordant au nuancier des sentiments faisant humanité, en voyageur d’un monde qu’il faut/faudra connaître pour que le meilleur prime sur le pire. Ce simple bagage au bout d’un bâton ne sera jamais ouvert. Il semble moins contenir le strict nécessaire du voyageur que son intimité lui donnant l’identité de voyageur, celle à laquelle même les plus sédentaires d’entre nous appartiennent. Avec ce parcours parallèle, Petit Mops se domestique en quelque sorte. Il comprend la famille des vivants et la demeure monde. »

 

Le labo Mémé Mops :

 

Avec ce labo, j’ai souhaité travailler sur la vieillesse et sur l’enfance et questionner en même temps l’importance de l’imaginaire dans nos vies.

C’est ma grand-mère et sa mémoire vacillante qui m’a d’abord profondément touchée et inspirée. Il y a une quinzaine d’années, j’avais enregistré des entretiens où elle évoquait son enfance. Puis sa mémoire s’est peu à peu voilée, avec parfois de magnifiques éclaircies, avant de s’éteindre définitivement. Le confinement a été l’occasion de me pencher sur les précieuses cassettes et l’envie de travailler sur les méandres de la mémoire a émergé.

En parallèle, je me suis intéressée à la figure du  Petit Mops  qui est à l’opposé de ma grand-mère : chez lui tout est découverte et mouvement mais il est lui aussi rattrapé par ses propres limites et celles du monde qui l’entoure.

Concrètement, à l’occasion de ces labos, nous jouons à mettre dans des corps vieux et fatigués (ou inversement encore peu expérimentés) des exploits «poético-physiques » comme par exemple décrocher la lune. En ajoutant cette dimension fantastique au quotidien, nous cherchons à  mettre à sa juste place l’imagination, la rêverie, le sensible dans un monde trop souvent dominé par le rationnel et le rentable.

Nous travaillons sous forme d’improvisations individuelles et collectives, toujours muettes mais accompagnées, soutenues ou orientées par un univers sonore composé en direct. Nous utilisons parfois  le masque larvaire car c’est une forme théâtrale hybride qui permet de passer rapidement d’un âge à l’autre ou de changer rapidement d’espace.

Nous faisons aussi tout un travail à partir de matières ou de simples objets proposés par notre scénographe, Violette Graveline, qui intervient régulièrement au plateau.

Labo 2 en images (mars 2022)

IMG_4572.JPG
IMG_4660.JPG
IMG_4452.JPG
IMG_4456.JPG
IMG_4457.JPG
IMG_4679.JPG
IMG_4682.JPG
IMG_4641.JPG
IMG_4644.JPG
IMG_4562.JPG
IMG_4556.JPG
IMG_4583.JPG
IMG_4588.JPG
IMG_4631.JPG

Production :

Les labos :

 

- 2 - 7 novembre 2021 : Cour des Trois Coquins.

- 1er - 6 mars 2022 :  Cour des Trois Coquins / Ouverture au public les 5 et 6 mars pour la « Cour aux petits ».

- 31 octobre au 6 novembre) : La Muscade / Blanzat (63).

 

La création du spectacle à proprement parler :

- 17 au 24 avril 2023 : la 2Deuche - Scène Régionale / Lempdes (63).

-  2 au 8 mai 2023 : Le Strapontin / Issoire (63).

- Une semaine à 10 jours fin mai 2023 : La Coloc’de la Culture – Scène Régionale – Scène conventionnée d’intérêt national art, enfance, jeunesse / Cournon d’Auvergne (63)

- 13 au 25 juin 2023 : Cour des Trois Coquins - Scène Vivante / Clermont-Ferrand (63).

- Fin aout 2023 : une semaine au Cendre - Espace Culturel Les justes (63).

- 21 septembre au 2 octobre 2023 : Accès Soirs - Scène Régionale / Riom (63).

- 9 au 22 octobre 2023 : Théâtre à la Coque - Centre National de la Marionnette / Hennebont (56).

Partenaires publics :

- DRAC AURA et ville de Clermont-Ferrand.

- Département (63) et Région AURA : en cours.

Coproductions :

 

- La 2Deuche  - Scène Régionale / Lempdes (63).

- Accès Soirs - Scène Régionale/ Riom (63).

- Téâtre à la Coque  - Centre National de la Marionnette / Hennebont (56)

- La Coloc’de la Culture – Scène Régionale – Scène conventionnée d’intérêt national art, enfance, jeunesse / Cournon d’Auvergne (63)

 

Nous recherchons des partenaires en préachats et coproductions